Témoignage

Ma reconversion professionnelle : d’assistante dentaire à assistante de service social

Une reconversion professionnelle est un sacré challenge, car ce choix bouleverse le quotidien sur tous les aspects de la vie. Une maman et future étudiante, nous livre son témoignage.

Je m’appelle Agnés, j’ai 35 ans et je suis mère célibataire de 2 enfants respectivement âgés de 12 ans et de 4 ans. Nous habitons en Guyane. Durant 13 années, j’ai occupé le poste d’assistante dentaire. Un métier auquel je ne me destinais pas, puisque suite à l’obtention de mon BAC Comptabilité, j’ai entrepris un BTS en alternance dans le même domaine. Des contraintes extérieures ont entravées la finalisation de ma formation, et c’est ainsi que j’ai intégré l’un des plus grand centre dentaire de Guyane.

Quel a été le déclic qui t’a donné envie de changer de métier ?

J’ai pris énormément de plaisir à pratiquer durant toutes ces années mais est arrivé un moment ou mon épanouissement professionnel s’est amoindrie. Et bien que ce poste a été riche d’enseignement tant sur le plan humain, que professionnel, aucune perspective d’évolution n’était envisageable. Cependant, l’élément déclencheur qui a motivé mon choix de reconversion professionnelle a été un burn-out, survenu au début la crise sanitaire. Cette période difficile, m’a amenée à repenser mes objectifs professionnels et à réaliser une auto-évaluation de mes compétences. Le métier d’assistante de service social m’est alors apparu comme une évidence. Quelques mois plus tard en décembre 2020, je signe ma rupture conventionnelle. En janvier 2021, j’intègre le Groupe SOS aux ACT Guyane (Appartement de Coordination Thérapeutique) en tant qu’assistante de vie en cdd de 6 mois. Ce poste est pour moi l’occasion d’appréhender certains aspects, inhérents à la fonction d’assistante de service social.

As-tu intégré ta famille à tout le processus qu’engendre une reconversion professionnelle ou tu as décidé de le faire à un moment clé ? (lors de la réussite au concours par exemple)

Dans ma famille, nous sommes unis et solidaires alors c’est tout naturellement que dès le début de ce projet, je les ai intégré. D’ailleurs, l’annonce de ma reconversion professionnelle a été perçu comme une évidence pour mon entourage. Ma réussite au concours n’a fait que renforcer ce choix.

Est-ce que ton entrée en formation t’a amené à repenser ton organisation familiale (budget, emploi du temps, mode de garde) ? Et si oui, sur quel plan ?

J’ai effectivement dû revoir toute mon organisation quotidienne. Dans un premier temps, je me suis interrogée sur le mode de garde des enfants. Je n’ai pas eu le choix que de les confier entre de bonnes mains à proximité de mon ancien lieu d’habitation pour ne pas perturber leur rythme et leur habitudes. Nous nous verrons donc les week-ends, ainsi que durant les vacances scolaires. Puis, s’est posée la question de la gestion des finances et celle du logement. Évidemment, mon statut d’étudiante engendre un déséquilibre budgétaire mais fort heureusement, lorsque l’on est demandeur d’emploi, la formation est prise en charge par la Collectivité Territoriale Guyanaise. Enfin, la problématique du logement s’est posée, car mon lieu de formation se situe à plus de 60 km de mon domicile actuel. Cumuler les bouleversements qu’engendrent une reconversion professionnelle, avec le temps de transport et la fatigue, aurait été difficilement tenable sur le long terme. Néanmoins, à l’heure ou j’écris ces lignes, je peux le clamer avec joie : « on m’a octroyé un nouvel habitat, non loin de mon école ! »

Quels ont été les freins que tu as identifiés en ce qui concerne la réalisation de ce projet ? Et comment as-tu réussi à les surmonter ?

Je pense que l’on surmonte les obstacles en se focalisant sur ses objectifs, avec persévérance. Par ailleurs, les premiers freins rencontrés ont été ceux évoqués précédemment (organisation avec les enfants et la distance école-maison). Cependant, le soutien de mon entourage a été déterminant.

Après avoir balayé l’aspect organisationnel qui préfigure à la formation, je me suis questionnée sur mes capacités en tant que future étudiante, notamment sur mes capacités rédactionnelles. La composante majeur du métier d’ASS, c’est l’écrit. Partant de ce constat, le doute sur ma capacité à produire des écrits clairs et concis a émergé. Pour pallier à cela, je m’entraîne et écris autant que je peux, comme maintenant par exemple, dans le cadre de cet article de blog. Et puis, j’ai la chance d’avoir une collègue qui me prête ses livres d’études, en attendant de commencer ma formation.

Peux-tu nous partager ton expérience concernant le processus d’admission à l’école d’assistante de service social ? Comment as-tu préparé ton oral et comment t’es-tu sentie lors de ton passage devant le jury ?

Pour être admise à l’école de l’IRDTS je me suis inscrite sur leur site en février 2021. Puis, j’ai rédigé ce qu’ils appellent le “projet de formation motivé “. Ce projet consiste à expliquer son parcours et ses motivations pour la formation, en quelques lignes. En avril, j’ai reçu un mail de l’école me confirmant la validation de mon dossier. Puis, le 5 mai, j’ai passé mon oral devant un jury assez sympathique composé d’un référent, de formateurs et d’une assistante sociale également formatrice en visio, car crise sanitaire oblige. Cet oral a été riche en émotions. A quelques minutes de celui-ci, j’ai commencé à stresser ! je me rappelle qu’en amont j’avais noté tout un tas de choses sur des post-it, et que j’avais longuement discuté avec mes collègues. J’avais regardé des vidéos sur internet sur le déroulement des oraux des ASS, j’ai navigué sur les forums sociaux, j’avais suivis deux fois plus les journaux télévisés, en bref, je m’étais documentée pour essayer d’être au taquet ! Pour qu’au final, je décide de lâcher prise ! Je me suis tellement sentie à l’aise dès le début des échanges avec les formateurs, c’était fluide. Ils ont été à l’écoute et à aucun moment je me suis sentie piégée (ce que l’on redoute souvent, les questions pièges).

Quels sont les valeurs qui font sens pour toi et que tu aimerais incarner en tant qu’assistante de service social ?

Le respect est une valeur fondamentale pour moi. Cela permet d’instaurer une relation de confiance avec les personnes accueillies. La notion de justice et d’égal accès aux droits font également écho. Par ailleurs, au delà de ces termes fréquemment utilisés, j’aimerai aussi parler d’amour. L’amour que je me porte à moi-moi ainsi qu’à mes proches, est ce qui guide mon existence. Tout comme c’est c’est ce sentiment d’amour que je ressens envers autrui, qui m’amène à faire ce métier. ‘’Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un jour de ta vie’’, c’est la citation qui me vient à l’esprit. Si l’on aime ce que l’on fait, l’autre le ressens, une harmonie et une confiance s’installent alors dans la relation.

Quel est ta perception du métier d’ASS ?

Je vois ce métier comme un travail à la fois très enrichissant, pluridisciplinaire, et authentique !

Toutefois, je pense que c’est aussi très prenant psychologiquement et physiquement. D’où l’importance d’être en mesure de préserver sa santé et de trouver le bon équilibre vie privée/vie perso. Cette profession demande également beaucoup de patience et d’empathie. J’espère que ma perception n’est pas trop approximative. Auquel cas, mon expérience d’étudiante que j’ai hâte de débuter en septembre 2021, me permettra d’affiner ma vision.

Quel conseil donnerais-tu à tous les parents qui souhaitent suivre cette formation ?

J’ai plusieurs conseils ! Tout d’abord, peser le pour et le contre, quant à la réalisation de ce projet. Pensez votre organisation personnelle, familiale et budgétaire. S’assurer que vous avez les compétences requises pour ce métier en lisant le référentiel pour ne pas être surpris plus tard. Et puis, avoir un soutien moral, car c’est non négligeable. Ensuite, on n’a rien sans rien, il faut croire à son projet. Un projet bien élaboré, ne peut qu’aboutir. Et surtout, ne pas avoir peur des obstacles. Alors je dis foncez !

0 comments on “Ma reconversion professionnelle : d’assistante dentaire à assistante de service social

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :